Athlètes - présentations

  • Rudy GobertRudy Gobert

    Rudy Gobert est un basketteur professionnel français. A seulement 23 ans, il est le pivot titulaire du club NBA des Utah Jazz. Vu ses performances actuelles, il pourrait bien devenir l’un des meilleurs joueurs du Monde à son poste au cours des prochaines années.

    Il débute le basket-ball à l’âge de 11 ans au club de JSC Saint-Quentin. Ses progrès sont réguliers mais il demeure un joueur de taille moyenne dont seul le Cholet Basket perçoit rapidement l’immense potentiel. Il y remportera plusieurs titres en catégories de jeune qui lui valent d’être sélectionné en Equipe de France Junior. En 2011, Rudy intègre l’équipe première sénior de son club qui évolue en Pro A. Il terminera dès sa seconde saison meilleur contreur du championnat. Lors du All-Star Game LNB de cette même saison, le guadeloupéen deviendra aussi le plus jeune joueur à être sélectionné pour ce match d’exhibition.

    En 2013, Rudy Gobert est sélectionné au premier tour de la Draft NBA. Il est envoyé aux Jazz de l’Utah où il explose au plus haut niveau dès sa deuxième saison. Sa participation aux Championnats du Monde 2014 en Espagne avec l’Equipe de France A est une réussite : contre le pays hôte en quarts de finale, il contribue grandement à la conquête de la médaille de bronze. Grâce à ses performances, Rudy est sélectionné pour le Rising Stars Challenge en 2015.

    Rudy réalise ses meilleurs performances lors de la saison 2016-2017 puisqu’il marque en moyenne 14 points par rencontre, avec un record de 35 points contre les Knicks de New York. Il sera logiquement nommé dans le deuxième meilleur cinq de la saison de NBA. Doté d’une assurance assez communicative, Rudy Gobert nourrit de vraies ambitions pour son club NBA, pour l’Equipe de France de basket-ball mais également pour lui-même. Il pourrait bien devenir l’un des personnages phares du sport français d’ici quelques années.

  • Yannick BorelYannick Borel

    Yannick Borel est un athlète français de haut niveau pratiquant l’escrime. Cet épéiste de 28 ans est parvenu progressivement à s’imposer au sein du groupe dit des « invincibles ». Il est incontestablement en train de devenir la tête d’affiche de l’escrime française.

    Yannick effectue ses débuts au Cercle des Escrimeurs de Pointe à Pitre, en Guadeloupe. A l’âge de 19 ans, il quitte son île natale pour s’installer dans l’Hexagone. Après seulement quelques mois passés au CREPS de Reims, il intègre rapidement l’INSEP en 2008. En 2011, il rejoint le club du Levallois Sporting Club, et participe à ses premières compétitions internationales en Senior. Il mettra peu de temps à glaner ses premiers podiums internationaux.

    A la surprise générale, il se qualifie à titre individuel pour ses premiers Jeux Olympiques, à Londres en 2012. Il y parvient une nouvelle fois en 2016 pour les Jeux de Rio, après avoir remporté le championnat d’Europe à Torun. Yannick remporte donc au Brésil le titre Olympique par équipes.

    Désormais détenteur de l’un des plus beaux palmarès de l’épée française, Yannick projette de participer aux Jeux de Tokyo en 2020. A 32 ans, il y atteindra peut-être le sommet de ses capacités mentales et corporelles. Plus que jamais il visera un double podium Olympique, aussi bien en individuel que par équipes.

  • Diandra TchatchouangDiandra Tchatchouang

    Diandra Tchatchouang est une basketteuse internationale française évoluant au Tango Bourges Basket. A 25 ans, l’ailière est devenue une pièce maîtresse de l’Equipe de France de basket-ball.

    Dès sa deuxième année de basket, elle participe à son premier Championnat de France. Après un passage au pôle Espoirs d’Ermont-Eaubonne, Diandra intègre l’INSEP en 2005. A 18 ans, elle rejoint les Terrapins du Maryland et inscrit jusqu’à 25 points par rencontre. Son retour en France avec Montpellier est une réussite, puisqu’elle termine la saison 2012-2013 par une sélection en draft de WNBA. En 2014, Diandra signe au Tango Bourges Basket et glane sa première Coupe de France. Elle renouvellera cette performance en 2017.

    Elle intègre l’Equipe de France Cadettes en 2005, alors de deux ans plus jeune que ses partenaires. L’année suivante, elle est sacrée Championne d’Europe avec les « Bleuettes ». En 2013 et pour sa première compétition Senior, elle remporte une belle médaille d’Argent aux Championnats d’Europe. Elle réitèrera cette performance en 2015.

    A la ville, Diandra se démarque par son riche parcours universitaire. Bilingue anglais, elle a suivi des études en Sciences Politiques à l’Université du Maryland. Elle accorde une grande importance à l’égalité des chances et propose une aide sans faille aux jeunes de la Courneuve, sa ville d’origine. Forte de cet engagement sociétal, Diandra Tchatchouang est une athlète équilibrée et accomplie.

  • Manon BrunetManon Brunet

    Manon Brunet est une escrimeuse française. Originaire de Rillieux-la-Pape, en région lyonnaise, elle pratique le sabre depuis l’âge de 8 ans. A seulement 20 ans, elle apparaît comme l’un des grands espoirs féminins de l’escrime française.

    C’est avec le Rillieux Escrime qu’elle débute au sabre sous les ordres de Carlos Bravo, fils du célèbre Hector Bravo. Dès les premiers entrainements, il décèle un talent hors normes chez la jeune sabreuse. Il la suivra pendant 8 ans avant qu’elle ne rejoigne, en 2011, le Cercle d’Escrime Orléanais en catégorie Junior. Sa progression est rapide. Elle intègre l’INSEP dès l’année 2013.

    A l’âge de 18 ans, elle est sélectionnée en Equipe de France pour la saison 2013-2014. Elle réalise des podiums dès sa première année. Manon gagne sa première médaille individuelle (Bronze) en Coupe du Monde à Caracas, en septembre 2015. Cette performance lui permettra d’aborder sereinement cette saison cruciale, qualificative pour les Jeux Olympiques 2016. A Rio, elle démontre une étonnante maturité en se hissant en demi-finale de l’épreuve individuelle.

    Depuis 2016, Manon enchaîne les bonnes performances et multiplie les médailles aux épreuves de Coupe du Monde. Son statut de talent précoce se transforme progressivement en celui de grand espoir de l’escrime. L’escrime féminine française a peut-être trouvé une tête d’affiche pleine de charme et de simplicité.

  • Olivier NyokasOlivier Nyokas

    Olivier Nyokas est un joueur de handball international français. Il évolue au poste d’arrière ou d’ailier gauche. Avec son frère jumeau Kévynn (représenté également par notre agence), ils constituent une paire rare évoluant au plus haut niveau de leur sport, dans l’une des sélections les plus titrées au monde.

    A l’âge de 14 ans Olivier découvre le handball en UNSS. Fort de ses qualités évidentes pour ce sport, il rejoint en 2004 l’UMS Pontault-Combault et le Paris Handball en 2006. En janvier 2008, il est prêté au club espagnol du BM Alcobendas, qui évolue alors en deuxième division du championnat d’Espagne. Il remporte le titre de champion et accède ainsi à la Liga ASOBAL. Après cette montée, Olivier signe un contrat de 2 ans avec le club d’Alcobendas. Il terminera son périple espagnol en étant sélectionné à l’All Star Game de ce même championnat.

    L’année suivante, Olivier Nyokas saisit l’opportunité de revenir en Région Parisienne en s’engageant 3 ans avec l’équipe de l’US Créteil. La saison 2010-2011 s’est bien terminée pour Olivier et l’US Créteil puisqu’il y remporte le championnat de ProD2. Lors des deux saisons s’étalant de 2014 à 2016, Olivier franchit un nouveau palier en rejoignant le très disputé championnat allemand. Au sein de l’effectif de Balingen-Weilstetten, il occupe une place de cadre. Sélectionné à l’All Star Game allemand, il fait une première saison explosive qui lui vaut de connaître ses premières convocations en Equipe de France A.

    Olivier décroche le titre de vice-champion olympique en août 2016 à Rio avec l’équipe de France. Avec sa personnalité plutôt humble, Olivier est aujourd’hui un joueur apprécié tout autant pour ses qualités sur le terrain que pour son aisance relationnelle qui l’ont souvent rendu indispensable à la vie d’un groupe.

  • Clarisse AgbegnenouClarisse Agbegnenou

    Clarisse Agbegnenou est une athlète de haut niveau pratiquant le judo. Française d’origine togolaise, elle est aujourd’hui licenciée au club d’Argenteuil. A seulement 22 ans, elle est d’ores et déjà championne du Monde et d’Europe dans sa catégorie des 63kgs.

    Elle n’avait que 13 ans lorsqu’elle a intégré la filière sport étude du club de l’AMA – Arts Martiaux d’Asnières. Elle y a gravi les échelons rapidement jusqu’à son entrée dans la section Elite du club. Travailleuse acharnée, elle ne tarde pas à montrer ses capacités dans les grands rendez-vous. Elle deviendra championne d’Europe cadette et vice-championne de France en 2008, puis championne de France en 2009. Elle entre alors à l’INSEP, ce qui confirme son statut de grand espoir international.

    Avant même ses 20 ans, Clarisse s’offre une médaille de bronze européenne en 2012. Elle sera bien vite suivie par deux médailles d’or continentales, en 2013 et 2014. En 2016, Clarisse franchit un nouveau palier : quelques semaines après sa victoire en Grand Slam à Paris, elle devient médaillée d’argent aux Jeux de Rio.

    A 24 ans, la franco-togolaise a déjà un parcours très impressionnant et digne des plus grandes championnes. Pour l’installer un peu plus dans l’élite du sport français, elle va essayer de ramener l’Or des Jeux de 2020, seul titre qui manque à son palmarès.

  • Florent PietrusFlorent Pietrus

    Florent Pietrus intègre le centre de formation de Pau-Orthez en 1996. Son frère Mickaël le rejoindra l’année suivante. Ensemble, ils s’imposent assez rapidement comme 2 des plus grands espoirs du basket tricolore.

    L’ainé des Pietrus fait partie de la génération paloise qui, sous la conduite de Claude Bergeaud, gagnera presque tout les titres possibles en championnat de France entre 2001 et 2003. Après les départs de Boris Diaw et de son frère pour la NBA en 2003, il effectuera une dernière saison à Pau, remportant son troisième titre avant de rejoindre l’Espagne.

    Florent Pietrus remporte la Coupe du Roi en Espagne en 2005 puis, la saison suivante, il remporte le titre de champion d’Espagne avec son club d’Unicaja Malaga. Il rejoint alors un autre club espagnol, l’Estudiantes Madrid. Puis en début de saison 2008-2009, il signe pour le club de Valencia Basket Club. De retour en France en 2013, Florent reste 3 ans au SLUC Nancy avant de s’engager avec le BCM Gravelines en Septembre 2016.

    En Équipe de France, il fut l’un des joueurs cadres pendant plus de 10 ans. Sa défense et sa présence au rebond en ont fait l’un des principaux artisans de la 3ème place obtenue en 2005 aux Championnats d’Europe. En 2011, il obtient le titre de vice champion d’Europe puis le titre de champion d’Europe en 2013. Véritable patron de la défense française, il a une nouvelle fois glané une médaille (de bronze cette fois), lors des championnats du Monde à Grenade en 2014 et des championnats d’Europe de 2015.

    Après 230 sélections et 14 ans en Equipe de France, il reste à ce jour le troisième joueur le plus capé de l’histoire du groupe. Il mettra un terme à sa carrière sportive à la fin de cette saison 2017.

  • Anne-Caroline GraffeAnne-Caroline Graffe

    Anne-Caroline Graffe est une athlète de haut niveau pratiquant le taekwondo dans la catégorie des + de 73 kg. N°1 mondiale actuellement, elle a obtenu de nombreuses médailles internationales dont un titre de vice championne olympique en 2012. Elle est devenu de fait la chef de file de sa discipline en France ainsi qu’une véritable ambassadrice pour l’île du Pacifique dont elle est originaire : Tahiti.

    D’abord licenciée au club de l’AS Manu Ura en Polynésie, elle démontre rapidement des aptitudes prononcées pour le haut niveau. Elle remporte un grand nombre de compétitions régionales qui lui valent d’intégrer en 2005 le club hexagonal de l’AUC (Aix-en-Provence Université Club). Commencera bientôt pour elle une domination sans partage de sa catégorie soit 7 titres de championne de France glanés de 2005 à 2012.

    Ayant intégré l’INSEP en 2007, Anne-Caroline obtient finalement la consécration en 2011. Elle devient championne du monde à Gyeongju, en Corée du Sud puis enchaîne les podiums internationaux dont un titre de championne d’Europe en 2012.

    A la ville, Anne Caroline est une jeune femme souriante et accessible. Elle vient d’obtenir son diplôme de journalisme à l’école SPORTCOM en parallèle de ses entrainements quotidiens. Elle demeure également très attachée à ses racines polynésiennes.

  • Kevynn NyokasKevynn Nyokas

    Kevynn Nyokas est un handballeur international français. Il découvre le handball tardivement en UNSS avec Olivier, son frère Jumeau. L’un et l’autre démontrent progressivement des prédispositions évidentes pour ce sport. Il se formeront tous deux  au club de l’ES Montgeron puis à l’UMS Pautault-Combault. Kevynn intègrera en 2006 le club du Paris Handball où il remportera deux titres : Coupe de France en 2007 et Champion de la Deuxième Division en 2010.

    Kevynn poursuit sa progression au club de Chambéry Savoie. Il y découvre la Ligue des Champions et remporte en 2013 le Trophée des Champions. Depuis 2016, il évolue en Bundesliga dans le club Vfl Gummersbach. Dès 2011, il connaît sa première sélection en Equipe de France A. Il participera victorieusement en 2013 à ses premiers championnats d’Europe en y inscrivant 9 buts dès son premier match. Il a participé au cinquième titre de champion du monde des bleus en 2015 au Qatar.

    A la ville Kevynn Nyokas est une personnalité attachante. Généreux, ambitieux et créatif, il avait créé dès l’adolescence une association avec son frère : Bazik Street-Ball, avec laquelle il organisait des tournois de basketball. S’investir auprès de la jeunesse en France mais également en Afrique demeure pour lui une priorité.

  • Johan HéloïseJohan Héloïse

    Johan Héloïse est un coureur automobile de rallye d’origine martiniquaise. Son parcours est assez atypique puisqu’il a débuté la compétition assez tard et n’a suivi aucune des filières de détection habituelles françaises.

    Il défait ses premières armes en 2007 en compétition régionale et démontre de telles aptitudes qu’il est invité en 2009 à disputer une course en Italie, la Castrol-Pirelli. Il remporte l’épreuve à la surprise générale. Sa courbe de progression est alors assez vertigineuse. Il remporte le Rallye du Palladio dès sa première année dans la catégorie production et finit 3ème au classement toute catégorie. Ses bons résultats lui permettent d’être sélectionné par le team Subaru. En 2012, il termine 7ème du championnat IRC.

    Deux ans plus tard, son team décide de lui faire intégrer les championnats de rallye (WRC-2). Sa première course (Rallye de France en Alsace) est plutôt réussie puisqu’il la remporte dans sa catégorie de véhicule. Son objectif est désormais de prendre part pleinement au championnat WRC en 2016 tout en faisant l’expérience de grands rallyes régionaux comme ceux d’Amérique Latine ou des Etats Unis.

    Outre son activité sportive, Johan Héloïse s’implique dans un programme de Goodwill qu’il a créé, Génération Active, ainsi que pour  la sécurité routière à qui il a offert son image lors de plusieurs campagnes de sensibilisation.

  • Lucie DécosseLucie Décosse

    Lucie Décosse est sans conteste la chef de file du judo tricolore. Elle remporte son premier titre international en 2002 et figure depuis, sans discontinuer, parmi les meilleures athlètes de sa catégorie.

    Elle remportera son premier titre mondial sénior en 2005. Elle devient alors la troisième championne du monde française de cette catégorie, seize ans après Catherine Fleury. Elle intègre alors le club du Lagardère Paris Racing, nouvelle entité issue de la fusion entre les clubs du Paris Judo et du Racing club de France.

    Lucie Décosse se qualifie pour ses 2ème Jeux Olympiques en 2008. Elle s’y inclinera en finale contre la championne olympique en titre, Ayumi Tanimoto lors d’une finale mémorable. Elle décide alors de passer à la catégorie des -70kg. Elle remporte ainsi les Championnats du Monde de Tokyo dès l’année 2010.

    En 2011, Lucie Décosse a remporté pour la 7ème fois le tournoi de Paris Bercy en s’accaparant ainsi le record absolu de victoires dans le tournoi le plus prestigieux de la planète. Elle remportera plus tard dans l’année son 3ème championnat du Monde dans cette même salle.

    Elle est désormais championne olympique, seul titre qui manquait encore à son palmarès. Cette ultime consécration la place aujourd’hui au sommet de la hiérarchie du judo féminin français. Ayant désormais pris sa retraite sportive, elle se consacre activement à transmission de son art en France et dans de nombreux pays du Monde.

  • Isabelle YacoubouIsabelle Yacoubou

    Isabelle Yacoubou est une basketteuse internationale française évoluant au poste de pivot. Passée par la plupart des grand clubs européens et victorieuse de 2 championnats Euroligue, elle est à ce jour l’une de meilleures joueuses du Monde à son poste.

    Repérée au Bénin, par le club de Tarbes, elle y débute sa carrière et remportera même 2 titre nationaux et un titre de MVP du championnat de France lors de sa dernière saison au club. Elle rejoint alors le club Famila Schio en Italie où elle remporte une nouvelle fois le championnat élite. Suivront d’autres clubs prestigieux les années suivantes : Valence en Espagne, Spartak Moscou en Russie et Fenerbahçe İstanbul en Turquie.

    C’est à partir de 2009 qu’elle rejoint l’Equipe de France A. Elle remportera une médaille d’or au Championnat d’Europe en 2009, une médaille de bronze au championnat d’Europe en 2011 ainsi que deux médailles d’argent aux championnats d’Europe de 2013 et 2015. Aux Jeux Olympiques de Londres, elle conquiert avec les « braqueuses » une belle médaille d’argent lors d’une finale épique face aux Etats-Unis. Après un parcours honorable aux Jeux de Rio où elle aura porté le brassard de capitaine, Isabelle décide de mettre un terme à sa carrière internationale, après 147 sélections en Equipe de France.

    En Janvier 2015, après une très courte expérience en Chine, Isabelle revient au club de Familia Schio, où elle évolue encore à ce jour. Elle atteindra notamment la finale des playoffs de la ligue italienne pour la saison 2016-2017. A la ville, la franco-béninoise est une femme pleine d’humour et de décontraction qui souhaite plus que jamais oeuvrer pour des causes justes sur le continent africain et en dehors.

  • Hamilton SabotHamilton Sabot

    Hamilton Sabot est un gymnaste international français. Spécialiste des barres parallèles, il est l’unique gymnaste tricolore ayant remporté une médaille aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

    L’antibois débute la pratique de son sport à l’âge de 7 ans. Il est détecté assez jeune par Patrick Carmona, alors entraineur du Pôle France d’Antibes. Cela lui permettra d’intégrer assez tôt la section Sports Etudes ainsi que les Equipes de France de jeunes.

    En 2005, il intègre le Pôle France Sénior de l’INSEP. Il y remporte plusieurs récompenses internationales dont quatre podiums aux Jeux Méditerranéens ainsi que deux médailles de bronze aux Championnats d’Europe. En 2012, il remporte une belle médaille de bronze à Londres aux barres parallèles alors qu’il revenait d’une blessure au poignet. Cette récompense solidifie son statut de valeur sûre de la gymnastique française.

    A la ville, Hamilton Sabot est une personnalité plutôt humble et réfléchie. Son physique assez sculpté lui a valu d’être choisi en 2012 pour une campagne Emporio Armani. Proche de sa famille, il garde toutefois les pieds sur terre. Hamilton a récemment mis un terme à sa carrière de gymnaste mais reste néanmoins dans la filière sportive, puisqu’il exerce désormais le métier de masseur-kinésithérapeute.

  • Mickael GelabaleMickael Gelabale

    Mickaël Gelabale est un joueur de basket de l’Equipe de France évoluant au poste d’ailier. A seulement 21 ans, il intègre l’une des meilleures équipes européennes : le Real Madrid où il remporte le championnat espagnol en 2005. Il fait partie la même année de l’Equipe de France médaillée de bronze aux championnats d’Europe.

    En 2006, Gelabale est sélectionné en Draft NBA par les Supersonics de Seattle. Il y évoluera pendant 2 ans avant de revenir en France. Il remporte le titre de champion de France en 2009 avec le Cholet Basket et finit MVP de la finale à Paris Bercy. Il est nommé meilleur joueur de pro A lors de la saison 2010-2011, alors capitaine de l’ASVEL.

    Après plusieurs expériences en Belgique, Russie, Croatie et en Espagne, Mickaël revient en pro A. Avec Limoges, il gagne une nouvelle fois le Championnat de France. Pour la saison 2015-2016, il signe pour le club de Le Mans Sarthe Basket, où il officie encore à ce jour.

    Devenu un membre incontournable de l’Equipe de France, Mickael Gelabale a remporté les médailles d’argent et d’or aux championnats d’Europe, respectivement en 2011 et 2013. Il a aidé le groupe France à remporter une médaille de bronze aux Championnats du monde à Grenade en 2014 et aux championnats d’Europe en France en 2015. Après une 6ème place aux Jeux de Rio, Mickaël met un terme à 11 ans de carrière en Equipe de France et totalise 147 sélections avec les Bleus.

  • Jean-Michel LucenayJean-Michel Lucenay

    Jean-Michel Lucenay est un escrimeur épéiste français, évoluant au club du Paris Lagardère. Doué de qualités athlétiques hors du commun, Jean Michel est vite détecté par le Pôle France qu’il intègre en 1998. Il forme avec les frères Jeannet l’une des générations d’escrimeurs français les plus talentueuses de son Histoire.

    Champion du Monde par équipe dès 2002, Lucenay remporte le titre de champion du Monde universitaire en 2003 après avoir conquis la médaille d’or par équipes aux Championnats d’Europe.

    2010 sera l’année de la consécration pour Lucenay. Il remportera le titre européen en individuel ainsi que titre de champion du Monde lors d’une finale haletante contre les Etats Unis. Il fait partie du groupe d’épéistes que l’on surnomme les « invincibles » puisqu’ils ont remporté entre 2005 et 2011 sept titres consécutifs sans connaître la défaite lors des grandes compétitions internationales. En 2013, Lucenay a remporté les Jeux Méditerranéens puis a été sacré une nouvelle fois champion du Monde par équipe en 2014.

    Jean-Michel entame 2016 avec deux médailles aux championnats d’Europe de Torun : Médaille de bronze à l’épreuve individuelle et médaille d’Or à l’épreuve par équipes. L’année 2016 sera celle de la consécration puisqu’il remporte la médaille d’Or Olympique par équipes aux Jeux de Rio. Après 15 ans de haut niveau, Jean-Michel a annoncé qu’il mettrait un terme à sa carrière après les Championnats du Monde de 2017.

  • Benjamin LangBenjamin Lang

    Benjamin Lang est un rameur français évoluant à l’Emulation Nautique de Bordeaux. Multiple champion de France et deux fois vice-champion du monde, il est l’un des piliers de l’équipe de France actuelle d’aviron.

    Il débute l’aviron en 1997 sous les conseils de son frère. Il démontre de belles aptitudes qui lui valent d’intégrer rapidement les filières du haut niveau régional. Michel Andrieux, champion olympique à Sydney en 2000 et entraineur de l’EN Bordeaux jouera un rôle important dans son développement. Vainqueur de la mythique Régate Royale de Henley en 2012, Benjamin décroche sa deuxième médaille d’argent aux Championnats du Monde la même année.

    En 2013, il a déjà remporté une médaille de bronze en Coupe du Monde. Il a également été sélectionné dans le projet ambitieux de 8 avec barreur français. Ils ont terminé finalistes des championnats du Monde en 2014. 2016 est une année faste pour Benjamin : il est sacré vice-champion de France, devient médaillé de bronze aux Championnats d’Europe en Allemagne et obtient dans la foulée sa qualification pour les Jeux Olympiques de Rio.

    Diplomé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier, Benjamin parvient à conjuguer vie professionnelle et vie sportive. Il a travaillé au sein de l’organisation Peace and Sport et a aussi fondé Linkin Sport, une association de sportifs professionnels. Enfin, très présent au sein de l’Aviron Bordelais, il est impliqué dans la formation des jeunes du club.